La Mudetaf

Mudetaf, assureur mutualiste du commerce de proximité : bureau de tabac, hôtel, café et restaurant

Retour

Véhicule bélier, le témoignage d’un buraliste

Le 20-11-2020

Monsieur PRÉVOT est buraliste à Besançon. L’été dernier, son commerce a été vandalisé par un véhicule bélier. Le début d’un long parcours avec son ancien assureur. Il a souhaité témoigner des difficultés qu’il a rencontrées, des artisans qui ont répondu présent et des raisons pour lesquelles il a décidé de résilier pour rejoindre l’assureur mutualiste de la profession, la Mudetaf.

Je suis fils de buraliste

Vincent PRÉVOT

« Tombé dedans lorsqu’il était petit », Vincent PRÉVOT est fils de buraliste.

« J’ai d’abord exercé ce métier avant de m’en éloigner temporairement en restant dans l’environnement du commerce, pour mieux y revenir en 2007. »

En plusieurs décennies, il fait le constat de l’évolution du métier.

À l’époque de mon père, il y avait une très grande entraide. La profession a beaucoup changé mais elle reste très active. J’exerce cette activité seul et j’apprécie plus que tout le contact avec la clientèle. C’est un métier qui n’est pas facile mais qui évolue avec de nouvelles propositions.

4h du matin, l’alarme sonne

Tout allait bien jusqu’à cette nuit du 10 juillet 2020, dont il ne peut oublier la date. « À 4h du matin, j’ai été réveillé par l’alarme du commerce. Je savais que c’était ça. » En effet, quelques temps auparavant un autre buraliste de la localité avait connu les effets désastreux d’un véhicule bélier.

En se rendant sur place, Vincent PRÉVOT est plutôt rassuré car le volet a résisté. Pourtant, à bien y regarder, en poussant sur le volet, tous les meubles situés à l’arrière ont été déplacés, entrainant avec eux d’autres meubles… « Tout le mobilier a bougé, c’était impressionnant. Ils ont uniquement fait des dégâts matériels, ils n’ont rien pu voler ».

Sinistre commerce Vincent PRÉVOT
Toutes les photos de cet article sont fournies par Vincent Prévot et publiées avec son aimable autorisation.


De juillet à octobre, je n’ai pas touché 1€ de mon assurance

« J’ai travaillé à la sécurisation du commerce du milieu de la nuit jusqu’à 20h le soir suivant. J’ai contacté un artisan qui a pu intervenir rapidement. Entre temps je suis allé porter plainte et me suis déplacé chez mon agent d’assurance pour le prévenir du sinistre. C’est ensuite que cela s’est compliqué. L’expertise a eu lieu une semaine ou 15 jours plus tard, je ne sais plus précisément, dans tous les cas il a fallu la refaire car l’expert a entre temps été écarté du dossier. Une expertise adverse devait avoir lieu mais l’expert est tombé malade de la COVID, ils ne trouvaient pas de remplaçant."

C’est enfin au début du mois d’octobre que j’ai eu l’autorisation de faire des travaux sur la porte et les fenêtres, mais toujours sans rapport d’expert et surtout sans déblocage de fonds. Tout ce temps-là, je n’ai pas touché 1€ de mon assureur, pourtant un très grand groupe

"J’étais en colère et j’ai été appelé par Philippe COY qui a eu des mots de réconfort et de soutien et m’a mis en relation avec la Mudetaf alors que je n’étais pas assuré chez eux pour avoir des conseils. Cela a eu pour conséquence de faire bouger mon assureur…»
 

Sinistre commerce Vincent PRÉVOT 2


Remettre à neuf et relancer l’activité en bénéficiant du fonds de transformation

Voilà 3 semaines qu’une partie de l’indemnisation a été enfin débloquée par son ancien assureur, la suite sera versée sur factures acquittées. La réparation de la porte devrait débuter dans une semaine.

« Je fais à nouveau intervenir la société Garnache de Rignosot qui est venue pour la sécurisation du commerce. Ils vont travailler sur le rideau et sur toute la partie vitrée. C’est la société B3M à Roche Lez Beaupré qui va refaire la porte automatique. La société Poly Sécurité de Besançon intervient pour l'alarme. Je voudrais les citer car ce sont des entreprises de ma région et ils sont tous intervenus le jour même pour m'aider dans cette grosse galère. Comme quoi les artisans du coin sont très utiles, et moi je privilégie ça, sauf pour les assurances maintenant ! Si l'article est lu par des buralistes de la région ils pourront les contacter. La seule entreprise qui ne soit pas locale c’est la société Promodern qui interviendra pour la partie meuble, sol et plafond. »

Pour autant « Si de mon côté tout rentre peu à peu dans l’ordre, je ne sais toujours pas ce que l’assurance de la propriétaire prendra en charge. La propriétaire ne le sait pas non plus d’ailleurs, elle n’a pas pu avoir encore d’explication de son assureur. »

Tout l’intérieur étant à refaire, Vincent PRÉVOT a fait appel au fonds de transformation. « J’ai appelé le numéro de la plateforme, c’est simple et ils sont efficaces ». Un épisode douloureux mais dans quelques mois son commerce sera modernisé et neuf.


J’ai résilié avec mon ancien assureur pour rejoindre la Mudetaf sur recommandation

« Lors de mon installation en 2008, j’avais rencontré la Mudetaf mais lui avais préféré mon ancien assureur car il y avait une agence pas loin du commerce. J’avais pensé que ce serait plus simple. Et puis je n’avais pas eu de gros pépin - juste un sinistre dont le règlement n’avait pas présenté de problème".

Cette fois, le délai pour obtenir l’indemnisation a été beaucoup trop long. J’ai pu le comparer avec celui de mes collègues qui sont dans la même ville et ont été victimes d’un véhicule bélier peu de temps avant moi : ils sont assurés  la Mudetaf et l’histoire n’a pas été la même. Ils ont été satisfaits de la gestion du sinistre.

Vincent PRÉVOT s’est renseigné sur le site de la Mudetaf et c’est Damien FADLOUN, Délégué Mudetaf de la région de Besançon, qui s’est déplacé pour le rencontrer.

Il y a eu un très bon feeling avec Damien FADLOUN et sa proposition de contrat était aussi bonne. C’étaient les garanties dont j’avais besoin, elles étaient même plus importantes que chez mon précédant assureur. Je m’étais fixé une fourchette de prix et le tarif rentrait dedans, alors je n’ai pas hésité.

Les travaux du commerce devraient se terminer la première quinzaine de février.

Bienvenue à la Mudetaf et bon courage pour la remise en état !

Mise en sécurité commerce Vincent PRÉVOT

Découvrez les offres d'assurance dédiées aux buralistes
Toute l'actualité Mudetaf

Contactez la Mudetaf

En cas de sinistre

 

Déclarer un sinistre
sin@mudetaf.fr
01 53 21 10 20 (choix n°3)

Assistance 24h/24 et 7j/7
serrurier, vitrier, plombier, gardiennage
04 87 25 71 01

Soutien psychologique 24h/24
04 87 25 71 01

Protection juridique
01 80 52 65 94

 

En savoir plus

Actualités

Voir toutes les actus

Trouver un délégué

Trouver un délégué Mudetaf

Carte interactive

La Maison des BuralistesGroupe Européenne De CautionnementAssociation Française des Maîtres RestaurateursAssociation pour la reconnaissance de l’art de vivre dans les bistrots et cafés de France en tant que patrimoine culturel immatérielRéunion des Organismes d'Assurance Mutuelle